Le 1er juillet 2015, les personnes amenées à intervenir sur ou à proximité des installations électriques devront avoir été formées et habilitées. Cela concerne, en France, quelque 500 000 travailleurs dont 350 000 non-électriciens.

Vos obligations d’employeur

Pour prévenir les risques électriques, de nouvelles dispositions du Code du travail ont renforcé la sécurité lors des opérations sur ou à proximité des installations électriques, en rendant l’habilitation électriques obligatoire. Depuis le 1er  juillet 2011, seuls les travailleurs habilités par l’employeur sont autorisés à intervenir et à vérifier des installations.
Les employeurs avaient jusqu’au 1er juillet 2015 pour se mettre  jour.

Vos salariés concernés

Tout salarié confronté à un risque électrique doit posséder une habilitation. La notion de salarié électricien ou non électricien n’est plus le critère de choix, la distinction s’opérant désormais par rapport aux tâches effectuées par le salarié.

Parmi les non-électriciens, les peintres, plombiers, menuisiers sont particulièrement concernés. Les peintres sont concernés par la pose et la dépose d’appareillage électrique, de prises ; les plombiers par les raccordements basiques d’ensembles neufs et la pose-dépose de chauffage électrique, de ballons électriques, de pompes à chaleurs…

Afin de répondre à la nouvelle réglementation et protéger les opérateurs, SNPS a mis en place des formations dédiées à l’habilitation électrique des travailleurs électriciens, comme les non-électriciens.CONTACTEZ-NOUS pour de plus amples informations.